COOKIES


Nous utilisons des cookies notamment pour conserver vos informations de connexion, fournir une connexion sûre, collecter des statistiques et adapter le contenu du site à vos centres d’intérêt. Nous avons également recours à des cookies de partenaires tiers, avec lesquels nous partageons les données ainsi collectées, notamment pour les besoins de suivi marketing et statistiques de navigation.

Cliquez sur la croix pour accepter ces cookies et poursuivre votre navigation. En l’absence d'acceptation, certaines fonctionnalités peuvent être réduites. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en cliquant sur « en savoir plus » pour paramétrer vos cookies. Pour plus d’informations sur nos cookies ou pour vous opposer à leur installation, voir notre politique dédiée, ainsi que notre politique de confidentialité.

MISE À JOUR DU NAVIGATEUR

Nous avons remarqué que vous n'utilisiez pas la version la plus à jour de votre navigateur. En effectuant la mise à jour avec la dernière version d'Internet Explorer, vous pourrez afficher et consulter ce site de manière optimale. Vous bénéficierez également d'une navigation Internet plus sécurisée d'une manière générale, car la mise à jour prend en compte les normes de sécurité les plus récentes.

DIMITRI YACHVILI, AMBASSADEUR LAND ROVER FRANCE

Le rugby est ma patrie

Deux titres de Champion de France, en 2005 et 2006, deux finales de Coupe d’Europe, en 2006 et 2010, détenteur du record de points marqués dans une finale du Championnat de France – 29 points, 9 pénalités et 1 transformation, le 11 juin 2005 lors du match Biarritz Olympique-Stade Français – Dimitri Yachvili est un joueur de rugby à XV français.

Né le 19 septembre 1980 à Brive-la-Gaillarde, Corrèze, il est marié à Maïder et père de deux enfants, Lucas et Justine. Il joue en équipe de France et évolue au poste de demi de mêlée au sein du Biarritz Olympique. Denis Lalanne a même consacré un livre à sa famille, Le rugby est ma patrie, le combat des Yachvili (janvier 2009). Il est le parrain de Kourir, une association pour les familles d’enfants atteints de douloureuse arthrite chronique juvénile. Rencontre.


Dimitri Yachvili en plein match

Dans votre carrière française, il y a une parenthèse d’une année outre-Manche, à Gloucester en 2001. Quels souvenirs ?

Beaucoup plus de bons que de moins bons, j’y allais pour apprendre, pour découvrir une nouvelle culture, et une autre façon de pratiquer le rugby. Et j’ai pu y apprécier l’importance de la marque Land Rover et le grand respect qu’on lui porte dans son pays d’origine. Mais j’étais content de rentrer manger en France, les colis de confits de canard que je pouvais recevoir ne faisaient pas long feu. Mes amis anglais les appréciaient beaucoup trop !

D’où vient cette idée de travailler votre jeu de pied, reconnu remarquable, avec un ancien joueur de football de Saint-Étienne, Jean-Michel Larqué ?

C’est Jean-Michel qui a proposé ses services au club il y a quelques années. Les gestes se ressemblent en effet beaucoup. Et comme j’avais besoin de travailler cet aspect de mon jeu, cela m’a tout de suite autant séduit que de rencontrer cette véritable icône du football international. Et cela a tout de suite bien accroché entre nous. Son expérience du haut niveau, du professionnalisme est impressionnante. Cela fait deux ans que nous travaillons ensemble, et je pense que cela va se prolonger très longtemps encore. C’est à souhaiter.

Vous êtes le parrain de l’association Kourir, venant en aide aux familles d’enfants atteints de douloureuse arthrite chronique juvénile, maladie dont votre fille Justine, née en mai 2008, est atteinte. Racontez-nous.

C’est une association qui compte de plus en plus d’adhérents pour soutenir moralement et aider concrètement ses adhérents, les enfants et les familles victimes de cette maladie. Cela me tient beaucoup à cœur, tant cette maladie est douloureuse.

Campagne pour Nike et les shampoings douche Pétrole Hahn, vous aimez bien la publicité mais j’ai l’impression que l’ambition est autre ?

En effet, au-delà de l’opération financière, c’est surtout un échange. Et je souhaite au travers de ces campagnes faire aussi la promotion de mon sport, le faire découvrir. Le côté humain est aussi très important auprès du personnel de ces sociétés. Les échanges avec ses salariés sont passionnants.


Dimitri Yachvili, ballon à la main, près d'un Range Rover Sport

Vous roulez en Range Rover Sport, quelles qualités principales appréciez-vous dans cette voiture ?

Cela fait en effet trois ans, j’apprécie son grand confort et son extrême maniabilité. Si c’est un 4x4, plutôt pratique chez nous, c’est aussi et avant tout une voiture sportive et très dynamique. Et la modernité de sa ligne me plaît beaucoup. Je roule tous les jours à son volant.

Quel est votre plus beau, et à l’inverse le pire, souvenir de route ?

Avant tout les routes du Pays Basque, des petites routes sinueuses et des cols à franchir, j’y prends beaucoup de plaisir. La vue est tellement belle. J’adore ces paysages. Mais je fais peu de longues distances en voiture. Du coup c’est peut-être pour cela que je n’ai pas de mauvais souvenirs.

Vivant dans le Pays Basque, quelles y sont vos adresses préférées ?

À Arbonne, le moulin d’Alotz est une des adresses que j’apprécie particulièrement, l’assiette y est vraiment extraordinaire. Tout comme la Tantina de Burgos, des copains. Sinon je dois vous parler du camping de Biarritz, forcément, j’en suis le propriétaire. J’y passe beaucoup de temps. Et cela me permet de préparer ma reconversion de futur ancien sportif. Mais je n’ai pas encore testé le camping. Cela ne va tarder, mes enfants me le demandent.

Vous fréquentez une des grandes tables de la région, celle de Cédric Béchade à l’Auberge Basque de Saint-Pée sur Nivelle, vous aimez cuisiner ou c’est une simple gourmandise ?

Nous avons un point commun avec Cédric Béchade, c’est d’être Limousins tous les deux. Il est de Limoges et moi de Brive. Au-delà, son auberge tient tout simplement de l’extraordinaire. Son talent magnifie vraiment bien tous les produits locaux. Sans oublier sa carte des vins. Si j’aime cuisiner, je ne prétends pas être un grand cuisinier, ma cuisine est celle de tous les jours.

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2019

Image à titre indicatif seulement.

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l’UE. Fournis uniquement à titre de comparaison. Des valeurs différentes sont susceptibles d’être retenues par l’administration au moment de l’immatriculation du véhicule. La consommation réelle dépend du style de conduite, des conditions de circulation, du kilométrage et du niveau d’entretien du véhicule. Les valeurs indiquées pour les émissions de CO2 et la consommation peuvent également varier en fonction des options, jantes et pneus installés sur le véhicule. Pour plus d’informations veuillez contacter votre concessionnaire. 

Certains modèles, équipements ou finitions figurant dans le configurateur et le site landrover.fr peuvent ne pas ou ne plus être disponibles, en raison notamment de contraintes de production.

Les coûts liés à l’établissement de la carte grise ne sont pas inclus dans les prix indiqués.

Pour obtenir des informations précises et actualisées, nous vous invitons à contacter le concessionnaire Land Rover de votre choix.