METTEZ À JOUR VOTRE NAVIGATEUR

Malheureusement, ce navigateur est obsolète et ne peut pas être pris en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour profiter des fonctionnalités avancées de ce site.

CLOSE LABEL

MISE À JOUR DU NAVIGATEUR

Nous avons remarqué que vous n'utilisiez pas la version la plus à jour de votre navigateur. En effectuant la mise à jour avec la dernière version d'Internet Explorer, vous pourrez afficher et consulter ce site de manière optimale. Vous bénéficierez également d'une navigation Internet plus sécurisée d'une manière générale, car la mise à jour prend en compte les normes de sécurité les plus récentes.

JAGUAR LAND ROVER DÉVELOPPE UN PROTOTYPE DE LAND ROVER DEFENDER POUVANT ROULER AVEC UNE PILE À COMBUSTIBLE À HYDROGÈNE

Jaguar Land Rover développe un prototype doté d’une pile à combustible à hydrogène (fuel cell electric vehicle : FCEV) basé sur le nouveau Land Rover Defender. Ses premiers tests sont programmés dans le courant de l’année 2021.

- Jaguar Land Rover annonce un concept motorisé à l’hydrogène sur la base du nouveau Land Rover Defender

- Un prototype de véhicule électrique à hydrogène à pile à combustible (Hydrogen Fuel Cell Electric Vehicle : FCEV) va commencer ses tests au cours de l’année 2021

- Les prévisions sont de 10 millions de véhicules à piles à combustible FCEV en 2030, avec 10 000 stations de ravitaillement dans le monde*

- Ce projet participe à l’objectif du Groupe, qui est d’atteindre zéro émission en 2036 et zéro émission de carbone sur l’ensemble de ses chaînes de construction, de ses produits et de ses opérations en 2039

Jaguar Land Rover développe un prototype doté d’une pile à combustible à hydrogène (fuel cell electric vehicle : FCEV) basé sur le nouveau Land Rover Defender. Ses premiers tests sont programmés dans le courant de l’année 2021.

Le concept FCEV participe à l’objectif de Jaguar Land Rover : parvenir à zéro émission en 2036, et être une entreprise zéro carbone à échéance 2039 sur l’ensemble de ses chaînes de production, de ses modèles et de ses opérations, conformément à la stratégie Reimagine annoncée le mois dernier.

Les véhicules à pile à combustible, qui fabriquent leur électricité à partir d’hydrogène pour alimenter un moteur électrique, sont complémentaires à des véhicules électriques à batterie (Battery Electric Vehicle : BEV) pour permettre le « zéro émission ». Les véhicules à pile combustible à hydrogène, FCEV, délivrent une haute densité d’énergie, permettent un ravitaillement rapide et une perte minimale d’autonomie par basse température, ce qui en fait la technologie idéale pour les véhicules plus lourds, à autonomie plus longue, ou pour ceux que l’on utilise dans des environnements très chaud ou très froids.

Depuis 2018, le nombre total de FCEV sur la route a pratiquement doublé tandis que le nombre de stations de ravitaillements en hydrogène a augmenté de plus de 20 %**. En 2030, les projections indiquent que la flotte de véhicules à hydrogène (FCEV) pourrait atteindre 10 millions avec 10 000 stations de ravitaillement dans le monde*.

Le projet Jaguar Land Rover, à l’avant-garde de la technologie, connu sous le nom de Project Zeus, est en partie financé par l’organisme gouvernemental Advanced Propulsion Centre. Il permettra aux ingénieurs de comprendre comment une motorisation à hydrogène peut être optimisée pour délivrer toute la performance et les capacités attendues par les utilisateurs : de l’autonomie au ravitaillement sans oublier les capacités de remorquage jusqu’aux performances en tout-terrain.

Le prototype du nouveau Defender FCEV, va commencer ses tests avant la fin 2021 au Royaume-Uni afin de vérifier des qualités clés comme les capacités hors piste et la consommation d’énergie.

Pour concrétiser le « Project Zeus », Jaguar Land Rover s’est associé à des partenaires de R&D de classe mondiale : Delta Motorsport, AVL, Marelli Automotive Systems ainsi que le UK Battery Industrialisation Centre (UKBIC) pour concevoir, développer et fabriquer le prototype FCEV.
« Nous savons que l’hydrogène a un rôle à jouer dans la future gamme de motorisations dans l’ensemble de l’industrie du transport, et aux côtés des véhicules électriques à batteries. Il propose une autre solution “zéro émission à l’échappement” adaptée aux capacités et aux besoins de la gamme de classe mondiale des véhicules Jaguar Land Rover. Le travail réalisé au côté de nos partenaires sur le « Project Zeus » va nous aider dans notre transformation progressive qui vise à nous permettre de devenir une compagnie zéro émission en 2039. »
RALPH CLAGUE, HEAD OF HYDROGEN AND FUEL CELLS FOR JAGUAR LAND ROVER

Le contenu vidéo affiché sur ce composant de notre site internet nécessite l’utilisation de cookies. Si vous souhaitez afficher ce contenu, veuillez modifier vos préférences en matière de cookies, afin de donner votre consentement pour les types de cookies suivants :
  • Analytiques
  • Marketing et Publicité